InterAffairs

Mar07072020

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
jeudi, 24 avril 2014 00:27

Discours d'ouverture et réponses aux questions des médias du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la conférence de presse conjointe à l’issue de la Conférence des Ministres des Affaires étrangères des Etats riverains de la me

Rate this item
(0 votes)

Mesdames et Messieurs,

Les ministres des Affaires étrangères des Etats de la mer Caspienne ont tenu une conférence sur la préparation du Quatrième Sommet de la mer Caspienne, qui aura lieu l’automne prochaine dans la Fédération de Russie.

Nous avons examiné l’élaboration en cours de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne et noté les progrès significatifs, y compris dans le processus des pourparlers. Je voudrais sincèrement remercier mes collègues et tous les experts pour leur contribution à la réalisation de progrès substantiels.

Nous avons passé en revue les projets de documents qui devraient être soumis à l'approbation du Quatrième Sommet de la mer Caspienne, dont un certain nombre est méticuleusement préparé. Nous avons réservé une attention particulière à la mise en application des décisions adoptées lors du sommet d'automne 2010 à Bakou. Il s'agit avant tout de la délimitation de la mer Caspienne. Et sur cette question, nous avons réussi à rapprocher sensiblement nos positions. La deuxième instruction de nos dirigeants concerne les mesures visant à préserver la population des esturgeons menacées d'extinction. Aujourd'hui nous avons discuté de l'avancement des travaux sur l'accord intergouvernemental.

Tous les ministres ont réaffirmé leur attachement aux principes fondamentaux de la coopération dans la mer Caspienne: l'égalité des intérêts, la mise en œuvre des droits souverains des Etats riverains, principalement en ce qui concerne leur prérogative exclusive, il s’agit notamment d’assurer la sécurité dans la mer et de déterminer les règles qui régissent les cinq pays.

Aujourd'hui nous sommes convenus de compléter l'Accord de coopération en matière de sécurité en mer Caspienne, signé à Bakou à 2010, par les protocoles spécifiques en vue de renforcer la coopération sectorielle dans la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, le braconnage et d'autres défis et menaces.

Nous avons accordé une attention particulière au développement des échanges économiques, à la coopération en matière de l'énergie et des transports dans la région de la mer Caspienne. Nous avons échangé de vues sur les objectifs de préserver l'environnement naturel unique de la région. Nous sommes convenus de travailler plus efficacement pour mettre en œuvre la Convention-cadre pour la protection de l'environnement marin de la mer Caspienne. Nous nous attendons à des résultats de la 5e Conférence des parties de la Convention, qui se tiendra au Turkménistan en mai.

Nous avons constaté une dynamique positive du dialogue dans le domaine de l'hydrométéorologie, la prévention et l'élimination des situations d'urgence, la sécurité de la navigation dans la mer Caspienne.

L’attitude très constructive des participants de cette conférence a permis d'atteindre des résultats significatifs dans la préparation du prochain sommet.

Question: Quelles sont les chances que la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne sera signée lors du sommet prévu pour l'automne à Astrakhan? Car sa signature pourrait avoir un impact sur l'exploitation du pétrole et du gaz dans la mer Caspienne, y compris les projets déjà mis en œuvre ? Y a-t-il une date précise de ce sommet?

S.Lavrov : Le sommet aura lieu l’automne prochain, dont la date nous allons annoncer. Lors de ce forum nous allons passer en revue toute une série de documents, y compris ceux consacrés aux principes clés qui devront être convenus et reflétés dans la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne. Nous n'avions pas pour objectif de finaliser la Convention pour le sommet d’Astrakhan. Nous nous sommes entendus sur un nombre important de principes qui vont constituer le fondement de la Convention.

Aujourd'hui, nous avons discuté et en partie résolu les problèmes de délimitation des eaux compte tenu des accords conclus en dehors des négociations multilatérales (entre cinq pays) sur la délimitation des fonds marins. Nous sommes en train de régler les questions liées à la production d’hydrocarbures. Nous avons encore à négocier les questions relatives aux secteurs, divisés entre les pays riverains. C'est tout ce que je peux dire à ce stade.

Question: Comment pourriez-vous commenter les intentions de certains pays non-riverains de réaliser leur présence ici, y compris la présence militaire, sans tenir compte des intérêts des pays de la région?

S.Lavrov : Lors de la discussion et du travail sur des documents, nous avons clairement confirmé que les cinq Etats riverains assument la responsabilité de la situation dans la région de la Caspienne. Cela s'applique à tout ce qui se passe ici: les questions de sécurité, l'établissement des règles qui régissent nos états. Nous sommes ouverts à la coopération avec les pays extrarégionaux, s'ils sont prêts pour cela sur la base des règles et principes convenus entre les cinq Etats riverains de la mer Caspienne.

Au nom de mes collègues, je tiens à remercier les participants de la conférence de presse, et nous espérons que vous rapportez objectivement les résultats de notre travail.

mid.ru

Read 1622 times