InterAffairs

Dim06072020

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
LA COLONNE DE RÉDACTEUR EN CHEF
mercredi, 03 juillet 2013 13:23

Qui «finlandise» qui?

L’avenir devient incertain pour nous tous si on se laisse tirer en arrière par le poids d’un passé réduit à l’état d’inconscient... La lecture de la presse étrangère qui parle de «finlandisation» par la Russie contemporaine de ses voisins prête tout simplement à sourire surtout en comparaison de la période de «finlandisation» poussée («canalisation» dans la version américaine) imposée à la Russie dans les années 1990. 

Beaucoup des générations des historiens questionneront:«Quand la guerre froide a-t-elle commencé?» Il est difficile de répondre parce que cette guerre commencait graduellement. Chaque des alliés a franchi le Rubicon à son heure. Le premier ministre britannique Churchill était le premier sans aucun doute.

Vie Internationale: Monsieur le ministre, comment voyez¬vous se profiler, en positif comme en négatif, la politique mondiale? Où allons-nous? 

Sergueï Lavrov: On se base, pour apprécier la situation internationale du moment, sur quelques paramètres communément admis par quiconque s’interroge sérieusement sur les mouvements de tendance dans le monde. Tout d’abord, il s’agit de bien comprendre que nous nous trouvons dans une passe ouvrant sur une nouvelle époque de l’histoire. Cette thèse a été émise par le Président Poutine lors des journées diplomatiques de juillet qui ont rassemblé les ambassadeurs et les représentants permanents de la Fédération de Russie. Le paysage international connaît de profonds bouleversements qui induisent une grande effervescence dans toute l’économie, la politique et d’une façon générale, dans les relations internationales. 

Ensuite, les processus historiques en cours continuent de gagner en vitesse. Cela se marque par l’accélération des mouvements tectoniques, comme on aime à appeler cela aujourd’hui, par une redistribution des forces et de l’influence à un niveau planétaire, par un tourbillon d’événements au Proche-Orient, en Afrique du Nord, et d’autres coins du monde. 

Published in Sergueï Lavrov