InterAffairs

Sam12162017

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
LA COLONNE DE RÉDACTEUR EN CHEF
Sergueï Lavrov

Sergueï Lavrov

Ministre des Affaires étrangères de Russie

Mesdames et Messieurs,

Les ministres des Affaires étrangères des Etats de la mer Caspienne ont tenu une conférence sur la préparation du Quatrième Sommet de la mer Caspienne, qui aura lieu l’automne prochaine dans la Fédération de Russie.

Nous avons examiné l’élaboration en cours de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne et noté les progrès significatifs, y compris dans le processus des pourparlers. Je voudrais sincèrement remercier mes collègues et tous les experts pour leur contribution à la réalisation de progrès substantiels.

Bonsoir, mesdames et messieurs!

Nous avons terminé une réunion sur la situation en Ukraine, qui s'inscrit dans une série de contacts entre le Secrétaire d'Etat américain John Kerry et moi. Nous sommes réunis avec le Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, et le ministre par intérim des Affaires étrangères de l'Ukraine, A.Deschitsa. Ainsi que lors de réunions bilatérales avec John Kerry, les partenaires préfèrent les conférences de presse séparées. Donc, je suis ici avec vous, et ils vont parler ultérieurement de leurs impressions sur l'issue de la réunion.

Le Président russe Vladimir Poutine a entériné, le 12 fév rier dernier, la nouvelle version du Concept de politique étrangère de la Fédération de Russie. L’élaboration de ce document, qui a duré des mois, s’est faite sous l’impulsion du Décret présidentiel émis le jour de l’entrée en fonction du chef de l’État. Le texte en a été coordonné avec les administrations les plus actives sur le plan international ; il a été étudié à différents niveaux de l’Administration du Président russe. Sa mise au point a bénéfi cié des lumières de la communauté experte, y compris du Conseil scientifi que du Ministre des affaires étrangères. Merci à tous ceux qui ont exprimé leurs idées et propositions, notamment dans les pages de La Vie Internationale.

Vie Internationale: Monsieur le ministre, comment voyez¬vous se profiler, en positif comme en négatif, la politique mondiale? Où allons-nous? 

Sergueï Lavrov: On se base, pour apprécier la situation internationale du moment, sur quelques paramètres communément admis par quiconque s’interroge sérieusement sur les mouvements de tendance dans le monde. Tout d’abord, il s’agit de bien comprendre que nous nous trouvons dans une passe ouvrant sur une nouvelle époque de l’histoire. Cette thèse a été émise par le Président Poutine lors des journées diplomatiques de juillet qui ont rassemblé les ambassadeurs et les représentants permanents de la Fédération de Russie. Le paysage international connaît de profonds bouleversements qui induisent une grande effervescence dans toute l’économie, la politique et d’une façon générale, dans les relations internationales. 

Ensuite, les processus historiques en cours continuent de gagner en vitesse. Cela se marque par l’accélération des mouvements tectoniques, comme on aime à appeler cela aujourd’hui, par une redistribution des forces et de l’influence à un niveau planétaire, par un tourbillon d’événements au Proche-Orient, en Afrique du Nord, et d’autres coins du monde. 

J’aimerais m’appesantir aujourd’hui sur les questions de fond que posent l’objet et la méthode de la diplomatie moderne. Nous vivons une transformation globale du monde, et sans une vision juste de ce fait la diplomatie de tout Etat aboutirait à une perte du lien avec la réalité en même temps que de l’efficacité de cet instrument de ses intérêts de politique étrangère. Nous en avons des exemples encore trop présents à la mémoire pour les oublier.