InterAffairs

Mer11222017

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
lundi, 21 août 2017 16:20

Allocution et réponse à la presse du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de la Réunion ministérielle Russie-ANASE et de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays membres du Sommet de l'Asie orientale et d

Rate this item
(0 votes)

Manille a accueilli pendant deux jours les activités de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE). L'ANASE réunit près de vingt partenaires. Une série de discussions a eu lieu entre l'ANASE et chaque partenaire en particulier, notamment au format Russie-ANASE, ainsi que des rencontres entre les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Sommet de l'Asie orientale (EAS) (qui inclut les pays de l'ANASE et ses partenaires principaux) et le Forum régional de l'ANASE (ARF) traditionnellement consacré à la sécurité.

Pendant la réunion Russie-ANASE au niveau des ministres des Affaires étrangères, nous avons évidemment félicité nos collègues à l'occasion du 50e anniversaire de l'Organisation. Nous avons évoqué la mise en œuvre des accords conclus au sommet de Sotchi en mai 2016. Nous avons approuvé la "feuille de route" pour mettre en œuvre les recommandations présentées à l'étude de nos présidents par le groupe d'éminentes personnalités dans le contexte de ce sommet. Nous avons approuvé les déclarations séparées nous mobilisant pour une coopération plus active dans la lutte contre le terrorisme, et validé le programme d'action pour lutter contre le trafic de stupéfiants.

Nous avons réaffirmé notre disposition à augmenter le nombre de bourses accordées à nos collègues des pays de l'ANASE afin de former des cadres pour les forces de l'ordre dans nos établissements supérieurs du Ministère russe de l'Intérieur et du FSB.

Nous sommes convenus de promouvoir notre coopération économique. Il y a beaucoup de réserves. Nous avons mis au point plus de vingt projets actuellement en cours d'élaboration qui seront examinés plus en détail pendant la rencontre des ministres de l’Économie de la Russie et de l'ANASE en septembre 2017. En septembre également, en marge du Forum économique oriental, se tiendra le dialogue des milieux d'affaires de la Russie et de l'ANASE. On prévoit également d'importants événements culturels et sociaux consacrés, comme je l'ai déjà dit, au 50e anniversaire de l'ANASE: l'orchestre conjoint Russie-ANASE et les forums de jeunesse et universitaire.

Notre rencontre a également abouti à la formation d'un groupe d'experts du milieu académique pour se pencher sur notre future coopération. En ce qui concerne les rencontres ministérielles des pays membres de l'EAS et de l'ARF, au centre de l'attention se trouvaient les questions de perfectionnement de la coopération sur les problèmes de sécurité, de coopération et dans l'ensemble d'architecture interétatique en Asie-Pacifique.

Pendant le Sommet de l'Asie orientale, qui se tiendra cet automne ici même, à Manille, il a été décidé de soumettre le projet de document que la Russie a préparé avec l'Indonésie. Il est consacré à la lutte contre l'idéologie du terrorisme. Tout le monde a reconnu que c'était un thème primordial sur lequel il fallait se pencher de près. Nous promouvons la même initiative à New York dans le cadre de l'Onu.

Nous sommes également convenus d'ajouter à l'agenda de l'EAS le problème de la lutte contre les maladies infectieuses. C'est une initiative de la Russie, et la première réunion consacrée à ce problème se tiendra dans notre pays en octobre 2017.

En parlant du forum régional sur la sécurité, je voudrais noter l'intérêt pour notre initiative de faire l'inventaire de toutes les structures qui fonctionnent en Asie-Pacifique, y compris celles que j'ai évoquées (c'est-à-dire l'ANASE + les partenaires de dialogues, l'EAS, le Forum régional sur la sécurité de l'ANASE). Il existe également une structure appelée ASEANAPOL. C'est un ministère de l'Intérieur, une Interpol régionale avec laquelle nos représentants travaillent activement. Il y a le mécanisme des réunions des ministres de la Défense des États membres de l'ANASE avec des partenaires de dialogue, auquel participe également le Ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Nous avons proposé de réfléchir à l'établissement de relations de réseau entre toutes ces structures pour mieux coordonner leur activité et, dans ce contexte, développer également les contacts avec les organisations qui ont été créées en dehors des structures centrées sur l'ANASE, notamment l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Dans ce contexte nous avons rappelé l'accord convenu par le Président russe Vladimir Poutine avec ses homologues au sommet de l'ANASE à Sotchi en mai 2016 sur la formation d'un Grand partenariat eurasiatique pour établir des liens diversifiés réguliers entre les pays membres de l'Union économique eurasiatique (UEE), de l'OCS et de l'ANASE.

Je trouve qu'un très bon travail a été fait, mais il faudra encore prendre des mesures concrètes pour mettre en œuvre ce qui a été convenu. Tout le monde y est disposé. Nous y contribuerons activement.

Question: La Corée du Nord a-t-elle amorcé un changement de position après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies?

Sergueï Lavrov: J'ai entendu que le Ministère nord-coréen des Affaires étrangères avait fait une dure déclaration pour rejeter cette résolution qu'il juge injuste. Les représentants nord-coréens ont toujours réagi ainsi à toutes les autres résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Nous jugerons en fonctions des démarches concrètes.

Nous sommes convaincus qu'il n'existe pas d'alternative à la reprise du processus de paix, notamment des négociations à Six. La Russie et la Chine ont soumis des propositions appropriées. Nous les promouvrons à New York et sur d'autres plateformes. Bien sûr, nous poursuivrons le dialogue avec nos voisins nord-coréens. Nous espérons qu'avec une approche raisonnable de tous les acteurs, y compris évidemment les USA, la République de Corée et le Japon, nous pourrons trouver une solution qui convienne à tous.

 

mid.ru

Read 100 times