InterAffairs

Mar03282017

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel
mercredi, 22 février 2017 12:48

Commentaire et réponses à la presse du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de son entretien avec le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson, Bonn, 16 février 2017

Rate this item
(0 votes)

 

Nous venons de conclure notre premier entretien avec le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson. Il a été concret, professionnel, et je dirais même productif dans le sens où nous avons comparé notre vision pour avancer en principe dans les domaines évoqués par nos présidents lors de leur entretien téléphonique du 28 janvier. Nous avons réaffirmé l'existence d'intérêts communs et coïncidents, avant tout en ce qui concerne la lutte inconditionnelle contre le terrorisme dans le contexte du processus de paix relatif à la coopération sur la crise syrienne et d'autres pays de la région où le terrorisme s'est "enraciné". Nous avons parlé de l'Afghanistan et de l'Ukraine. Sur toutes ces questions, nos partenaires américains souhaitent se joindre aux efforts entrepris pour surmonter les conflits.

Nous avons confirmé être prêts à établir le contact avec l'équipe du Département d’État quand elle sera formée, ainsi qu'avec d'autres services compétents. Il est évident que nous ne pouvions pas régler tous les problèmes. Je pense qu'ils ne peuvent jamais être totalement réglés quand il s'agit de relations entre deux grandes puissances telles que la Russie et les États-Unis. Mais nous avons une compréhension commune de là où nos intérêts coïncident - et ces domaines sont nombreux. Nous devons avancer, montrer la capacité des USA et de la Russie à jouer le rôle qui leur a été imparti par leur position sur la scène internationale.

Nous avons évoqué la situation dans les relations bilatérales, qui ont été significativement minées par l'administration de Barack Obama, notamment durant ses derniers mois de présidence. Le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson a réaffirmé la disposition annoncée par le Président américain Donald Trump pendant son entretien avec le Président russe Vladimir Poutine à surmonter cette période, à éliminer tout le nuisible et l'artificiel en ayant conscience du fait qu'il restera toujours dans ces relations des questions qui demanderont des concertations et des solutions. Bien sûr, nous ne pourrons pas surmonter tous les différents d'un coup.

Nous nous sommes mis d'accord pour poursuivre les contacts. Nous aurons plusieurs occasions dans les mois à venir. Nous partons du fait que quand les présidents l'estimeront possible, l'entretien entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président américain Donald Trump aura lieu.

Question: Avez-vous évoqué la question des sanctions?

Sergueï Lavrov: La question des sanctions n'a pas été évoquée. Nous partons du fait que c'est une anomalie et que ceux qui ont eu recours aux sanctions doivent évaluer eux-mêmes à quel point c'est efficace et correspond à une communication normale entre les États, à quel point l'aspiration artificielle à politiser tel ou tel sujet est dans l'intérêt des États qui décrètent des sanctions.

Question: Le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson a-t-il donné une appréciation aux négociations d'Astana?

Sergueï Lavrov: Oui, il s'est dit prêt à soutenir ce processus. Comme vous le savez, l'Ambassadeur des USA au Kazakhstan George Krol a assisté en tant qu'observateur à la réunion d'Astana en janvier, et il est également présent à la réunion d'aujourd'hui. Nous avions envoyé une invitation aux USA. Washington a décidé, en période de mise en place de l'administration américaine et du service du Département d'Etat chargé du processus de paix en Syrie, d'envoyer son ambassadeur au Kazakhstan qui a participé, je le répète, à ces réunions en janvier et aujourd'hui.

Question: Quelles sont vos premières impressions concernant le Secrétaire d’État américain Rex Tillerson dans ses nouvelles fonctions?

Sergueï Lavrov: Je n'avais jamais rencontré Rex Tillerson. J'ai déjà dit que l'entretien a été productif, pragmatique, franc et, d'après moi, utile.

 

mid.ru

 

Read 116 times