InterAffairs

Mar01162018

Last update09:48:30 AM

RUS ENG FR DE PL ESP PT ZH AR

Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

ACTUALITÉS, FAITS, COMMENTAIRES
Alexandre Artamonov

Alexandre Artamonov

    

Grand politologue, spécialiste de l’histoire de France à son stade actuel, diplomate et auteur de nombreux livres à succès sur la France, le professeur Yuri  Ilitch Rubinski analyse en toute exclusivité la politique extérieure et intérieure et ses fruits des premiers 7 mois de son mandat d’Emmanuel Macron, le plus jeune président français de toute l’histoire de la Cinquième République.

 

    

Ancien membre du gouvernement libyen,Thierry Meyssan, premier journaliste protestataire de langue française, fondateur et propriétaire du Réseau Voltaire aussi bien que son correspondant permanent à Damas nous donne sa vision de la problématique proche-orientale le lendemain du retrait amorcé des troupes russes en partance de la Syrie.

 

    

Pendant de longues années, Richard Labévière fut rédacteur-en-chef de RFI pour se retrouver après à la tête du portail cors@air qu’il supervise et où une escouade d’analystes dans le domaine militaire se prononce régulièrement. Dans son interview, il déploie ses idées sur la nécessité pour la Russie de se rendre plus forte pour défendre ses intérêts face au danger émanant des pays occidentaux.

 

    

Le parti « Les Républicains » représente un parti de la droite modérée et est reconnu pour le plus grand parti d’opposition de la République Française en l’état actuel des choses. Le parti a connu une époque des réformes menées par son leader charismatique ancien président Nicolas Sarkozy. L’ancien nom du parti a été l’UMP. Le président réélu de ce grand organisme politique Laurent Wauquiez  est disposé à maintenir de bons rapports avec l’élite politique russe en attendant l’éventuel retour des LR au pouvoir. En Russie, il existe une mission de LR dont les travaux sont présidés par Alexis Tarrade.

 

    

L’homme politique français de la droite-centre et le représentant officiel de son parti « Debout la France » Damien Lempereur a été l’observateur officiel lors des  dernières régionales en Russie, sur une invitation spéciale des autorités locales. Au nom de son parti il a décidé de se prononcer sur les points les plus sensibles du relationnel russo-européen y compris les rapports à construire entre la Russie et la France. Il traite parmi d’autres les questions sur le dossier syrien, mécanisme des élections en Russie, présence des médias russes en France, etc.

 

    

Arnaud Aaron-Upinsku est le président de l’Union Nationale des Ecrivains de France. Il entend aussi se présenter aux élections au poste de l’immortel à l’Académie Française, le 14 décembre prochain. Au cours des dernières années, il mène un combat acharné pour la préservation de la langue française en péril et sa sauvegarde comme langue de communication diplomatique par excellence. C’est à plusieurs reprises qu’il avait tenté de sensibilier l’Elysée sous le mandat de François Hollande. Au nom de son Union, il vient de rédiger une nouvelle lettre ouverte à l’attention d’Emmanuel Macron. Il appelle le président à défendre le patrimoine culturel et le français en attribuant à cette langue le statut de moyen de communication intercommunautaire au sein de l’Europe.

 

    

En 2009, Stéphanie Gibaud a été à la tête du service Marketing et Communications du grand holding bancaire UBS. C’est à ce moment-là qu’elle avait appris la fraude fiscale menée à très grande échelle en connivence avec unc ertain nombre de fonctionnaires haut placés et les hommes politiques. L’esclandre lui ayant coûté sa place a éclaté. Aujourd’hui Stéphanie se retrouve en figure de proue d’une nouvelle donne stratégique dans le monde occidental – le mouvement des lanceurs d’alerte. Elle vient de sortir son second ouvrage intitulé « La traque des lanceurs d’alerte », paru aux éditions Max Millo. Elle a accordé en toute exclusivité une interview à Interaffairs.ru.

 

    

Jean-Bernard Cahours d'Aspry est animateur de son programme sur les ondes de radio Courtoisie, grand expert de la culture russe et du patrimoine musical et culturel de la période tsariste aussi bien que de la culture française en Russie. Auteur de son nouveau livre qui porte sur la création de Diaghilev (« Serge Diaghilev, un pont artistique entre la Russie et la France », éd. Apopsix), il nous raconte comment les membres de la société russe « Le monde de l’Art » ont jeté les bases de la nouvelle tradition du ballet français. Jean-Bernard Cahours d’Aspry apparteint à la vieille noblesse française et, en bon monarchiste, adore Saint-Pétersbourg et tout ce qui représente la période d’or de la culture russe. Pour Cahours d’Aspry cette culture a ses racines plongeant profondément dans la tradition culturelle européenne et française, en particulier.

 

    

Nicolas Bonnal est un écrivain, philosophe et essayiste français qui a édité un grand nombre de livres avec des idées plus qu’originales et intéressantes portant, en particulier, sur l’état actuel de la société moderne avec ses idées pseudo-religieuses, un subconscient collectif quasi-païen et toute une mythologie copieuse. L’auteur n’hésite pas à analyser les écrits de Nostradamus, passser au crible de son cerveau les images créées par Tolkien et sa nouvelle « religion avec des rites et des coutumes relevant du sacré, des prêtres suprêmes et des cérémonies pareilles à celles concoctées par Guéndalf, avec ses paroissiens représentés par des Hobbits s’évertuant vers la perfection ». Nicolas Bonnal est aussi un psychologue du phénomène sociétal des plus consommés possédant un bagage intellectuel et littéraire expliquant la popularité de ses écrits. En ses vertes années il fut aussi l’un des leaders du groupe révolutionnaire « L’union de Défense des étudiants » puisant ses idées dans l’héritage du 1968. Il ne doute pas de la droiture de Vladimir Poutine et de l’existence d’une « Troisième Voie » (ni communisme, ni capitalisme). Alors l’état obscur des esprits occidentaux dans la société contemporaine lui paraît être un signe précurseur de la décadence à venir et de la quête d‘un nouveau modèle de développement sociétal. 

 

lundi, 23 octobre 2017 12:18

L’islamisme révolutionnaire

    

Pendant dix ans Ivan Blot a dirigé au ministère de l’Intérieur français des missions anti terroristes. Grâce à son expérience très riche, il a pu noter qu’on avait affaire avec le terrorisme islamiste à un phénomène international et non purement français. Néanmoins, la coopération internationale est limitée et s’exerce essentiellement à l’intérieur du camp atlantique, ce qui est une erreur en soi. Ivan Blot soutient que le mouvement islamiste révolutionnaire, qui inspire notamment ISIS en Syrie et en Irak, a une vocation mondiale pour créer un califat universel. Il a écrit un livre intitulé  « Islamisme révolutionnaire » et a fait un exposé « La dimension internationale de l’islamisme révolutionnaire vue de France » lors de la VIII Conférence Internationale sur les problèmes de l’intégration de l’espace post-soviétique dans le cadre de la CEI.

 

 

Page 1 sur 3